"Ils diront à la montagne" : discussion virtuelle entre penseurs réunis ici artificiellement par montages/collages + ou - aléatoires de citations diverses ou courts extraits récoltés au fil de lectures éclectiques.


paris_01

Paris - Périphérique est

"Légère est ma raison couverte de nuages"

Merlin, Livre noir de Camarthen



   Le roi de la création (5)

James Wines, architecte
Les organisations gouvernementales internationales préconisent désormais une stratégie mondiale, en vertu de laquelle les résultats économiques d’une industrie privée ou d’une nation ne pourront plus être mesurés uniquement sur des critères de productivité ou d’accroissement des bénéfices mais aussi en fonction de leur impact écologique. Mais tous ces gestes de bonne volonté ne sont finalement que des palliatifs d’ordre technologique et économique – face à un potentiel de risques dont la menace grossit de jour en jour. En réalité, le défi se formule en des termes plus catégoriques : il s’agit de mettre au point une philosophie écologique de portée mondiale et, sur cette base, de mettre en œuvre la mutation la plus révolutionnaire que les sociétés humaines aient jamais connue depuis l’invention de l’agriculture. Au risque de paraître attacher trop d’importance à cette question, je ne pense pas exagérer en disant que l’humanité, en définitive, ne sera sauvée que par une sorte d’ « écoreligion » fondée sur une philosophie de la « connexion ». cette fusion totale de l’esprit et de la nature est à la base de toute expérience écocentrée authentique. A de rares exceptions près, dont les civilisations aborigènes, l’existence humaine est gouvernée à l’heure actuelle par la seule obsession du profit et par une technocratie acquise à la consommation.

Noam Chomsky, linguiste
La propagande est à la démocratie ce que la violence est à la dictature.

David Icke, gourou paranoïaque antisémite ou auteur ésotériste à succès
Si vous voulez cacher quelque chose aux peuples, inculquez-leur une façon de penser qui soit la plus éloignée possible de ce qui se passe vraiment afin que, si la vérité est révélée au grand jour, elle paraisse bien trop ridicule et fantastique pour que la majorité l'accepte. Et en effet, si vous faites suffisamment bien votre travail, les gens vont tourner la vérité en dérision, dire que c'est de la folie, et ridiculiser quiconque essayera de la promouvoir.

Georges Clémenceau, journaliste et homme politique français

On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse.

Umberto Eco, sémiologue
Le devoir de qui anime les hommes est peut-être de faire rire de la vérité, faire rire la vérité, car l'unique vérité est d'apprendre à nous libérer de la passion insensée pour la vérité.

Montesquieu, philosophe
Un homme simple qui n'a que la vérité à dire est regardé comme le perturbateur du plaisir public. On le fuit, parce qu'il ne plaît point ; on fuit la vérité qu'il annonce, parce qu'elle est amère ; on fuit la sincérité dont il fait profession, parce qu'elle ne porte que des fruits sauvages ; on la redoute, parce qu'elle humilie, parce qu'elle révolte l'orgueil, qui est la plus chère des passions, parce qu'elle est comme un peintre fidèle, qui nous fait nous voir aussi difformes que nous le sommes.

William Faulkner, écrivain, Prix Nobel de littérature
Les batailles ne se gagnent jamais. Elles ne sont même pas engagées. Le champ de bataille ne révèle à l’homme que sa propre folie et son désespoir, et la victoire n’est rien de plus qu’une illusion de philosophes et de fous.

Maurice Allais, économiste et physicien
La vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité : la vérité est ce qui découle de l'observation des faits.


« Si deux sont l’un avec l’autre en paix dans la même maison, ils diront à la montagne « Déplace-toi ! » et elle se déplacera. » Evangile apocryphe de Thomas, 53



James Wines, « L’architecture verte »
Noam Chomsky

David Icke
Clémenceau,
fr.wikiquote.org/
Umberto Eco, « Le nom de la rose »

Montesquieu

William Faulkner, « Le bruit et la fureur »

Maurice Allais, X31, prix Nobel d'économie