"Ils diront à la montagne" : discussion virtuelle entre penseurs réunis ici artificiellement par montages/collages + ou - aléatoires de citations diverses ou courts extraits récoltés au fil de lectures éclectiques.


PICT3645


 Le roi de la création (1)

 

Cavanna

Il a fallu que survienne cette saloperie : la conscience. Et maintenant il y a quelqu'un pour contempler l'Univers, il y a quelqu'un qui sait qu'il est là, qu'il vit, qu'il vit très provisoirement, et qu'il va mourir : moi. La conscience est là, je ne peux pas faire qu'elle n'y soit pas, je ne peux pas faire comme si elle n'y était pas, je ne peux pas redevenir singe, ou chien, ou limace, ou caillou... La conscience est là, c'est à dire l'angoisse, en pleine gueule.

 

Platon
Mais crois-tu qu’un homme doué d’élévation dans la pensée, et à qui il est donné de contempler tous les temps et tous les êtres, puisse regarder la vie humaine comme quelque chose de grand ?
C’est impossible dit-il.

 

Arnold Toynbee
Cependant il y a dans la biosphère une conscience qui condamne et abhorre ce qui est mal. Cette conscience réside dans l’homme. Nous savons que parfois les humains sont capables d’accomplir des actes désintéressés et altruistes au point de se sacrifier pour le bien de leurs semblables.

 

Marc Aurèle
Pense à la substance qui forme le tout et dont tu as reçu une parcelle ; à la durée toute entière, dont un court et imperceptible intervalle t’a été attribué ; et à la destinée, où tu as ta place, toute petite.

 

Ilya Prigogine
Copernic a montré que la terre n’est pas au centre de l’Univers. Darwin a montré que nous sommes des animaux parmi d’autres. Et Freud lui-même que notre vie spirituelle n’est que partiellement consciente. La science serait ainsi source de blessures narcissiques successives. Il me semble que la physique loin de l’équilibre inverse cette perspective. L’activité humaine, créative et innovante, n’est pas étrangère à la nature. On peut la considérer comme une amplification et une intensification de traits déjà présents dans le monde physique, et que la découverte des processus loin de l’équilibre nous a appris à déchiffrer.

 

Umberto Eco
Personne ne nous impose de savoir. Il le faut, un point c'est tout, fût-ce au prix de mal comprendre.


« Si deux sont l’un avec l’autre en paix dans la même maison, ils diront à la montagne « Déplace-toi ! » et elle se déplacera. » Evangile apocryphe de Thomas, 53



Cavanna
Platon, "La République"
Arnold Toynbee, "La seconde aventure de l’humanité"
Marc Aurèle, Livre V, 24
Ilya Prigogine, "La fin des certitudes"
Umberto Eco, "Le nom de la rose"